Microsoft veut accompagner les start ups en Asie avec un nouveau programme d’accompagnement de fondateurs

Microsoft a annoncé il y a quelques jours le lancement de son programme d’accompagnement de start ups en Asie afin de «donner vie aux ambitions des start ups et alimenter l’innovation pour mener la conduite vers le progrès social et économique pour l’Asie et au-delà», explique le groupe sur son site.

Selon le géant tech américain, l’Asie est devenu le centre de gravité de l’innovation au cours des dernières années, et possède l’une des scènes tech les plus dynamiques au monde. Selon un rapport de l’institut d’études CB Insights, l’Asie est désormais en tête des régions qui ont attiré le plus d’investissements VC en 2021. Trois des pays du continent figurent dans le top ten des pays qui abritent le plus de licornes au monde (Chine, Inde et Corée du Sud). En Inde, une licorne est créée presque chaque semaine.

Selon Jesus Martin, en charge de la stratégie chez Microsoft : «La créativité et l’innovation qui naissent en Asie accélèrent le potentiel pour l’Asie de devenir la première région de start ups au monde.»

Microsoft explique que c’est pour accompagner ce nouveau paysage économique que la firme a décide de lancer un programme spécifique destiné à faire émerger les futures pépites et licornes de la région.

«Notre but est de donner aux start ups un accès à la technologie qui leur permettra de booster leur innovation, les mettre en relation avec des clients, et avec un écosystème de développeurs, de partenaires et d’investisseurs afin de les aider à scaler en Asie et au-delà,», poursuit Jesus Martin.

L’idée est donc de fournir les outils et compétences tech nécessaires à l’innovation et au développement des start ups de la région, mais également de fournir une feuille de route pour bâtir les bonnes relations commerciales indispensables à la croissance des start ups des futurs participants. Ceux-ci pourront par exemple être mis en relation avec des mentors qui les guideront dans leur parcours, ou rencontrer d’autres fondateurs des autres programmes du groupe afin de trouver des débouchés à leurs innovations , et accélérer ainsi leur croissance.

Déjà présent en Chine depuis plusieurs années, Microsoft fait partie des accélérateurs favoris des start ups asiatiques en raison de la performance de ses services cloud dans l’accélération des start ups SaaS locales. Ce marché de start ups SaaS constitue le cœur de cible des programmes d’accompagnement de start ups de Microsoft en Asie. Le groupe veut en effet bénéficier du potentiel exponentiel de croissance de ce marché; selon un rapport récent du cabinet d’études Bain, les start ups indiennes pourraient rafler 8 à 9% du marché global des solutions SaaS d’ici 2025.

«En tirant partie de la portée du cloud, de l’écosystème Microsoft, de l’esprit entrepreneurial et de talent, les start ups à travers l’Asie peuvent créer des innovations qui permettent de transformer les entreprises et les industries,», commente Microsoft sur son site.

Ce nouveau programme d’accompagnement fait donc figure de prolongement de la stratégie d’ensemble du groupe dans la région, où Microsoft a développé en parallèle de nombreux partenariats avec des accélérateurs locaux comme She Loves Tech, lancé l’année passée et qui propose aux femmes un accompagnement ainsi qu’un accès aux outils et réseaux d’entrepreneurs de Microsoft à travers le monde.

«Microsoft croit en le potentiel des start ups asiatiques pour changer le monde. Elles ont en fait déjà joué un rôle dans la transformation de l’économie asiatique. Les entreprises créées en Asie ont changé le e-commerce, la fintech, les réseaux sociaux et le gaming. Elles nous ont donné des applications supers, qui changent notre façon de vivre,», déclare Jesus Martin.

Le nouveau «Microsoft for Startups Founders Hub» fournira aux start ups sélectionnées un accès à des outils ainsi que jusqu’à 300.000 dollars d’aides financières sous forme de prêts ou d’avantages; le programme sera ouvert aux start ups early stage locales, y compris celles bénéficiant déjà de financement ou de fonds d’investisseurs.

Source : communiqué de presse

Crédit photo : Microsoft

Commenter