Jiminy lève 16.5 millions d’euros pour exploiter les conversations des clients

La start up londonienne Jiminny a annoncé avoir levé 16.5 millions d’euros auprès de Kennet Partner.

Selon le communiqué fourni par la start up, « les équipes de vente utilisent la plateforme Jiminny pour enregistrer et analyser des conversations de clients nouveaux ou existants en temps réel. »

Ces informations sont surtout utilisées par les entreprises pour améliorer leur performance et au final augmenter leur chiffre d’affaire et la croissance.

La plateforme est utilisée par plusieurs groupe du Footsie (le cac40 anglais).

La plateforme de coaching IA intelligente de Jiminny enregistre, retranscrit et analyse les conversations des clients en temps réel afin de permettre aux équipes de mieux connaître leur clientèle actuelle ou potentielle, et ainsi atteindre des objectifs plus élevés.

Par exemple, la plateforme permet de rapprocher les équipes dédiées à la vente via le coaching.

Jiminny est actuellement premier sur un marché qui évolue de façon très rapide (intelligence conversationnelle en b2b). La demande pour ce type de service s’est développée ces dernières années du fait de la nécessité pour les équipes de vente d’avoir accès à de nouveaux outils adaptés au travail hybride, capable de scaler les opérations et professionnaliser le coaching des équipes de vente.

Selon Tom Lavery, CEO et fondateur de Jiminny : « On a assisté avec la pandémie à un regain d’intérêt pour les solutions qui extraient l’information et l’analytique des conversations des clients pour augmenter la productivité et la culture interne des équipes de vente hybrides. »

Hillel Zidel, investisseur de Kennet Partner a quant à lui commenté le tour de table affirmant que « nous pensons que l’intelligence conversationnelle est une industrie à croissance de long terme et considérons Jiminny et sa proposition de valeur comme quelque chose d’unique et de potentiellement transformationnel. »

La start up de 60 collaborateurs est actuellement présente à travers l’Europe comme en Bulgarie et à Londres; la start up prévoit d’embaucher 30 collaborateurs de plus pour davantage étendre ses opérations à l’international.

Crédit photo :

source : communiqué de presse


Commenter