La Corée du Sud a encore du chemin à faire dans le déploiement de la 5G

Selon les derniers chiffres en date, la Corée du Sud, pays pionnier en matière de déploiement 5G, couvrirait près de 45% des besoins de sa population, l’un des taux de couverture les plus élevés au monde.

Le pays, l’un des premiers au monde (avec les États-Unis) à avoir déployé à grande échelle un réseau mobile de dernière génération 5G, fait désormais figure de modèle, un succès dû en grande partie au partage des coûts d’investissement d’infrastructure (938 millions de dollars sur dix ans) par les principaux opérateurs mobiles du pays, SK Telecom, KT, ainsi que LG U+.

Selon l’institut d’études RootMetrics, «les réseaux 5G en Corée du Sud sont en train de créer un modèle fort pour le reste du monde. La Corée du Sud a rapidement investi la 5G – 85 villes sont actuellement couvertes – avec trois opérateurs mobiles locaux qui ont démarré leurs services en 2019 après une enchère assez tôt sur des bandes moyennes clés, et aussi sur les spectres d’ondes millimétriques.»

Cette entrée précoce et avant tout le monde dans la 5G a permis au pays de se positionner comme un acteur d’innovation dans le domaine des services. Les investissements colossaux engloutis par la lourdeur des coûts de déploiement dans le pays ont été récompensés, et se sont traduits au final par un soutien direct au déploiement global de l’innovation dans le pays, la 5G étant une rampe pour le déploiement de technologies avancées.

«En plus de l’infrastructure, la qualité de la 5G dépend des services, des produits et du climat d’affaires. La Corée du Sud a fait beaucoup d’efforts pour améliorer tout ça,», explique In-Seung Kay, Consultant du cabinet SpaceTec Partners. «Aujourd’hui, le pays peut se vanter d’afficher de très bonnes notes sur chaque indicateur, y compris la vitesse de chargement de 5G, la disponibilité, ainsi que la couverture.»

Selon un autre analyste, «la disponibilité des réseaux de 5G devrait stimuler l’innovation, booster la demande pour de nouveaux produits et services, tout en bénéficiant aux industries auxiliaires.»

En cela, la Corée du Sud a su lier le déploiement de la 5G à l’assise économique de son activité d’ensemble (consommation et production), et également grâce à son avance dans le domaine de la digitalisation et des technologies avancées.

Le facteur d’adoption joue son rôle dans cette réussite, adoption qui se fait à marche rapide, grâce à la hausse constante du nombre d’utilisateurs : en Novembre dernier, le nombre total d’utilisateurs de 5G dans le pays a atteint le chiffre de 20.19 millions, soit 28% des abonnements mobile (72.57 millions)  – pour une population de 52 millions d’habitants. En Juin 2019 déjà, le pays comptait 77% du nombre total d’utilisateurs 5G dans le monde, selon des chiffres du Ministère coréen des TIC (Technologies de l’Information et de la Communication).

Le marché local est tiré par l’explosion de la demande en matière de données et de connectivité; la consommation de données localement ne cesse d’augmenter, passant de 18.3 gigaoctets en Décembre 2019, à 26 gigaoctets en Novembre 2021. D’ici 2025, les connexions 5G devraient représenter 66% du total de connexions sur mobile dans le pays, devant les États-Unis (50%), et le Japon (49%). Cette progression sur le volet consommateur est due principalement à l’adoption et l’utilisation en hausse de technologies comme la Réalité Virtuelle ou la Réalité Augmentée, qui boostent la demande.

En parallèle, le tissus industriel local – et ses fleurons – a su s’arrimer aux réseaux de connectivité et surtout tirer profit des bonnes performances du pays en la matière : fabricants de smartphones, de semiconducteurs, industries d’équipement, télécoms, etc.; l’ensemble de la colonne économique du pays a su prendre en main la 5G pour développer de nouvelles applications et étirer la valeur, et ainsi tirer l’économie du pays en avant grâce à ce moteur de croissance.

Selon l’institut de recherche local KT Economic and Management Research Institute, les réseaux de 5G devraient injecter au minimum 30.3 milliards de dollars (soit 1.51% du PIB) dans l’économie locale d’ici 2025, et l’impact positif sur l’économie sud-coréenne devrait continuer de croître et atteindre 47.8 milliards de dollars d’ici cette date.

La Corée du Sud semble ainsi avoir réussi l’exploit de renouveler son tissus industriel profond au moyen des technologies avancées, tout en accompagnant les nouvelles demandes de consommation, tirées par les technologies d’expériences immersives.

Les défis semblent cependant encore nombreux dans le domaine : la lourdeur des investissements continus nécessaires qui rebutent les opérateurs, une demande encore immature, ou la crise du Covid-19 qui est passée par là et qui a cassé la demande d’appareils 5G; tous ces facteurs semblent créer un « plafond de verre ».

«Déployer une 5G qui soit 20 fois plus rapide est presque impossible, même à Seoul,», explique Ku Hyun-mo, CEO de KT Corp, l’un des principaux opérateurs mobiles sud-coréens. «Établir une couverture sur l’ensemble du territoire est juste impossible à faire.»

Le problème viendrait surtout d’une immaturité du marché local : «la demande n’est pas là encore,», commente un expert.

«Les opérateurs télécoms manquent en fait d’un service disrupteur qui pourrait générer une demande en donnée élevée,», explique un opérateur local.

Le stade de développement encore peu avancé de technologies de demain comme la voiture autonome, et qui exigent plus de puissance de connectivité, fait que la couverture actuelle reste encore basique, mais semble-il suffisante pour les besoins actuels, tirés par la consommation : «les utilisateurs peuvent regarder Netflix et surfer sur le net de manière assez correcte avec la technologie 5G actuelle,», souligne un journaliste.

Source citations : https://nordot.app/897744354789441536?c=776487456938950656

Crédit photo : AP

Commenter