L’ancien patron de Twitter Jack Dorsey donne des perspectives sur l’avenir du Bitcoin

Lors d’une rencontre récente avec ses investisseurs, Jack Dorsey, ancien patron de Twitter et désormais à la tête de de la fintech Block, a exposé sa vision de l’avenir des cryptomonnaies en particulier du Bitcoin, une activité qu’il souhaite développer au sein de l’application de paiements de Block.

Selon une information de CNBCNews, les cadres de Block voudraient quitter le segment des paiements : «qualifier Block de fintech de paiement c’est comme qualifier Amazon de vendeurs de livres,», a souligné Amrita Ahuja, la CFO de Block, lors de la keynote.

Le but de cette rencontre était de convaincre les investisseurs de Block que les activités secondaires de la start up (crypto et streaming de musique), devaient désormais être considérées comme un «écosystème» d’ensemble.

Selon Jack Dorsey, le bitcoin devrait jouer un rôle plus important dans l’application, qui devrait quitter petit à petit le champs des paiements pur.

«Nous ne sommes plus uniquement une entreprise de paiements,», a déclaré Jack Dorsey devant ses investisseurs.

Dès son lancement en 2009 Block (anciennement Square), cofondée par Jack Dorsey, s’est surtout focalisée sur le marché des paiements; la start up a connu une croissance rapide, avec une augmentation exponentielle de son nombre d’utilisateurs et une IPO à Wall Street effectuée en 2015. La start up demeure actuellement un acteur secondaire mais présent sur son segment (112 milliards de paiements traités en 2020 contre 837 milliards pour Mastercard, et 879 milliards pour Visa).

En août 2021, la start up a annoncé le rachat d’Afterpay, une entreprise australienne spécialisée dans le paiement fractionné, pour 29 milliards de dollars.

Bien que confortablement installé sur son marché, le patron de Block vise surtout le marché des bitcoins, qu’il veut structurer sur sa chaîne de valeur, et devenir un conglomérat tech crypto.

«Nous construisons officiellement un système ouvert pour miner du bitcoin », avait annoncé Jack Dorsey sur Twitter au moment de quitter son siège de CEO du réseau social en Décembre dernier pour se consacrer aux activités de Block.

Cette ambition de s’imposer dans le secteur crypto devrait rapidement se concrétiser, la start up étant en cours de développement d’un nouveau type de produit en plus de son application actuelle de trading crypto The Cash App. Le projet a été présenté en Juin 2021 comme étant un portefeuille de crypto physique, sous forme de «caillou».

 «Nous construisons une combinaison de matériel et d’application mobile qui vous permettra de choisir comment vous souhaitez équilibrer la commodité d’utilisation de l’application pour les transferts et la sécurité d’avoir besoin du matériel pour autoriser les mouvements d’argent à enjeux plus élevés», avait alors expliqué l’entreprise.

Autre piste de développement, le minage de bitcoin, que le patron de Block veut rendre plus «accessible à tous», et surtout plus durable.

Selon les analystes, cette volonté de lancer des expérimentations sur le segment du bitcoin en parallèle d’une activité plus classique  – et plus stable – reflète la volonté de l’ancien patron de Twitter d’utiliser sa confortable cash machine dans les paiements digitaux, pour bâtir tout un portefeuille de start ups crypto.

«Dorsey est en train d’appliquer pour Block la même formule que le CEO de Facebook Mark Zuckerberg ou les cofondateurs de Google Larry Page et Sergey Brin ont utilisé pour leurs entreprises respectives : orienter les fonds des activités de leurs entreprises mères pour financer une poignée de projets secondaires expérimentaux, amusants, farfelus,», commente un analyste. «Il se peut que la plupart de ces projets échouent à engranger des retours faramineux, mais quelques unes ont le potentiel pour peut-être rivaliser ou éclipser le revenu que ces conglomérats tirent de leur activité principale.»

Lors de sa keynote, Jack Dorsey a décrit le Bitcoin et les cryptomonnaies comme un « standard ouvert pour la transmission d’argent au niveau global,», ajoutant que «cela permettra à l’ensemble de l’activité de Block d’accélérer au niveau global.»

La keynote a été également l’occasion pour la start up de mettre à jour ses marges de profit; de plus sur le premier trimestre le bitcoin a représenté environ 5% de sa marge brute, selon les informations fournies par la start up.

Source : CNBCnews

Crédit photo : DR

Commenter