Le CEO d’Amazon veut retrouver de la rentabilité à court terme

L’actuel CEO d’Amazon Andy Jassy a déclaré lors d’une keynote devant les investisseurs du groupe qui s’est tenue mercredi dernier «travailler dur» pour contenir la hausse de ses coûts liée à l’inflation, à la pandémie ainsi qu’à d’autres facteurs conjoncturels.

«Je suis très confiant quant au fait que nous allons redresser la barre après avoir traversé ces deux dernières années qui ont été incroyablement exceptionnelles,», a déclaré le CEO.

Amazon affiche un fort ralentissement de ses ventes sur le dernier trimestre, en raison de la contraction de l’activité du groupe fortement impactée par la hausse de ses coûts opérationnels.

«Nous avons efficacement baissé notre structure de coût,», a poursuivi le CEO durant sa première prise de parole devant les investisseurs du groupe.

Le secteur du e-commerce se trouve actuellement en première ligne face aux perturbations dues au paysage macroéconomique actuel, ainsi qu’à la crise sanitaire en Chine et la guerre en Ukraine.

En Avril dernier le groupe a affiché des pertes (3.8 milliards de dollars) pour la première fois depuis sept ans. Les coûts en particulier ont représenté un poids pour l’entreprise, qui a dû dépenser 2 milliards de dollars pour ajuster les variables de son activité, comme le personnel, la logistique ou l’opérationnel. Se rajoutent à ces dépenses les coûts de l’inflation qui ont coûté 2 milliards de dollars au groupe.

Le mois dernier, le CEO d’Amazon affirmait lors d’une interview que le groupe avait désormais du mal à absorber ces coûts nouveaux et multifactoriels.

«Les facteurs externes qui ont été peut-être un peu moins sous contrôle sont vraiment liés à l’inflation, en raison de laquelle les coûts de transport de ligne, transport routier, ainsi que le carburant pour le transport aérien et maritime ont vraiment augmenté de façon substantielle», a souligné le CEO. «Nous travaillons d’arrache-pied pour atténuer ces coûts là où on peut.»

Malgré la morosité de son action en Bourse (-15.4% ce mois ci), Amazon a adopté un discours confiant lors de la keynote, estimant que l’activité e-commerce du groupe avait encore de l’espace, en particulier du côté de sa marge opérationnelle.

Ces perspectives sont partagées par plusieurs groupes d’investisseurs, eux aussi confiants en raison de la forte progression de l’activité de cloud du groupe, source de cash machine solide, et en raison de la capacité d’Amazon à accroître l’efficacité des coûts à moyen terme.

Selon l’analyste Justin Porgues, les coûts supplémentaires devraient être gérables pour l’entreprise et celle-ci devrait voir sa marge de rentabilité s’élargir entre 2023 et 2025.

Crédit photo : Bloomberg via Getty Images

Commenter