Partenariat en vue pour Airbus et Delta sur le volet de la décarbonation

Les groupes aéronautiques Airbus et Delta ont mis sur les rails leur projet de future collaboration commune dans le domaine de la recherche afin d’accélérer la conception et le développement d’un avion à hydrogène, selon un communiqué paru sur le site du groupe Delta.

« L’énergie hydrogène possède un potentiel important pour rendre les trajets aériens plus rapides dans un objectif de zéro émission carbone, un avenir qui pourrait se voir accélérer grâce au nouvel accord conclu entre Delta et Airbus. Dans le cadre de son plan Flight to Net Zero et destiné à scaler et avancer sur le volet des technologies durables, Delta a signé un Protocole d’Accord afin de devenir la première compagnie aérienne basée aux États-Unis à collaborer avec Airbus dans le domaine de la recherche et développement d’un avion à hydrogène, et de l’écosystème nécessaire pour réaliser la transition écologique, », détaille le groupe américain sur son site.

Selon le constructeur aéronautique, accélérer sur le volet du développement durable, et ainsi pouvoir remplir les objectifs du secteur en matière de décarbonation est possible. Pour cela il est nécessaire de passer à la pratique en abordant les questions de conception et de commercialisation d’un engin capable de mettre en œuvre concrètement tout un ensemble de «technologies disruptives ».

« L’énergie hydrogène est un concept passionnant qui a la capacité de redéfinir le statu quo. Ces pas tangibles jettent les bases de la prochaine génération d’avions. »

« Pour décarboner l’aviation, nous avons besoin de briques technologiques pertinentes ainsi que d’un écosystème hydrogène dynamique, », explique de son côté Julie Kitcher, dirigeante chez Airbus. « Par le biais d’une collaboration étroite avec des partenaires clés, comme Delta, nous pourrons intégrer notre expertise concernant nos clients ainsi que leurs besoins spécifiques pour garantir que nos avions zéro émission seront des éléments disruptifs pour un espace aérien durable. »

L’accord signé entre les deux géants de l’aviation permettra d’apporter une expertise sur le volet des compétences, afin d’identifier des facteurs précis comme les attentes des entreprises du secteur, la capacité en termes de flotte, ainsi que la définition des variables d’opération et d’infrastructure nécessaire au déploiement d’une offre commerciale d’avion à hydrogène. Les deux groupes mettront l’accent dans leur partenariat sur la conception, l’écosystème et l’infrastructure ainsi que les partenariats dans la filière de l’aérien.

Ces efforts nouveaux s’ajoutent aux actions régulièrement entreprises par le groupe américain (programmes, partenariats privés/publics, investissement, ONG) pour rendre l’industrie aérienne plus durable.

Source : communiqué de presse

Crédit photo : DR

Commenter